La mode et l’holographie

.

Les mannequins défilent, se dédoublent, puis se transforment en une pluie d’étoiles… Bienvenus dans l’univers de l’holographie et du 3D ! En 2007, le premier « fashion show » entièrement holographique a lieu. En associant cette technique à la mode, nous obtenons une combinaison à la fois extravagante et extraordinaire. Etudions ensemble le concept, qui a déjà pris place dans le milieu il y a plus de 5 ans mais qui parait toujours très futuriste…

.

Holographie et mode

.

Qu’est-ce que l’holographie ?

.

Holographie = Holos (en entier) + Graphein (écrire)

.

Essayons d’expliquer cette technologie de manière simple.

L’holographie a connu ses débuts en 1940 et est montée en puissance avec l’invention du laser en 1960. C’est un principe de photographie qui permet de restituer une image 3D à l’aide de lasers et du principe de réflexion de la lumière. Ainsi, la lumière est projetée sur l’objet dans une direction et par l’intermédiaire des ondes, reconstruit son image dans une autre direction.

.

Pourquoi l’holographie dans la mode ?

.

La mode doit être sans cesse réinventée, jouer sur les différents styles des créateurs, les « fashion show » n’est plus qu’une part du spectacle qui devient une réelle compétition mêlant décors, musiques et lumières…

Les designers ont souhaité se démarquer les uns des autres en créant des expériences nouvelles et uniques. En se servant de l’holographie dans leurs shows, cela permet non seulement d’offrir un spectacle de lumières mémorable, mais également de faire grimper les audiences et la notoriété de la marque avec une impressionnante démonstration d’art moderne.

Les fashion show deviennent alors des moments de science-fiction lors lesquels les mannequins sont en proie à des lumières, se dédoublent et jouent avec une série de représentations virtuelles.

.

holographie mode

.

La mode holographique en images

.

D’abord est créé le concept visuel et le scenario technique, puis arrive le tournage avant l’envoi des images en post production. Enfin, le résultat final vaut le coup d’œil…

.

2006 : 1ère démonstration par Alexander Mc Queen

.

Il est connu pour casser les codes… Et il est pour le moment, le premier créateur que j’ai trouvé à s’être servi de l’holographie, en 2006.  Lors de la fashion week de Paris, il exhiba sa robe holographique, portée par la ravissante Kate Moss emportée par le son des violons.

.

.

2007 : Diesel défilé printemps/été « Liquid Space »

.

En juin 2007, Diesel s’empare de quelques représentations holographiques dans son show dont le thème est : « Liquide Space ». Sont représentées des formes et animations des fonds marins. Résultat moyen quand nous voyons la vidéo du défilé de Stefan Eckert qui suit. Mais, nous étions à peine en 2007, ce qui était déjà incroyable pour le public de cette époque.

.

.

2011 : Défilé holographique pour le créateur allemand Stefan Eckert

.

Une merveille. L’artiste Tim Jockel, spécialisé dans les visuels holographiques, est à l’origine de cette performance : « Le résultat est une des plus vaste projection holographique jamais réalisée qui créé une illusion d’optique complète et casse les codes du temps et de l’espace sur scène ».

.

.

2011: Burberry à Beijing

.

Burberry a fait appel au mélange mode et technologie  à  l’occasion de l’inauguration d’une boutique à Beijing, en avril. Il Bon courage pour distinguer les modèles réels des représentations virtuelles !

.

.

2011: Forever 21

.

Au même moment de l’ouverture à  Hong Kong, Shanghai and Beijing. Show représenté a Viennes, Bruxelles, Londres, Los Angeles. Difficile de comprendre comment tout cela est possible en regardant la vidéo…

.


.

L’holographie permet ainsi d’associer l’extravagance de la mode et du spectacle, de mémoriser une marque ou encore d’en lancer une autre… Nous remarquons que seules les grandes marques sont capables de s’offrir ce type de technologie, qui représente de gros budgets. L’holographie serait-elle l’avenir des défilés de mode ? Il ne faut tout de même pas oublier que l’objectif d’un défilé est de cibler les journalistes et la presse afin de faire apparaitre les collections des créateurs dans les magazines. Or, bien que l’holographie en mette plein la vue, nous pouvons penser que cela est plus destine à une cible de consommateurs qu’une cible de journalistes car le risque avec les jeux de lumières est de passer l’exhibition réelle des vêtements au second plan… A consommer avec modération 😉

.

holographie et mode

.

Emma Haby

.

Article LiveScience « Holograms create virtual fashion show

Site de Tim Jockel

Publicités