Le shopping à Shanghai, apprendre à vivre avec modération

Avant de rédiger cet article, je tiens à prévenir toutes les « shopaholic » et les différents profils d’acheteuses compulsives : Shanghai, n’y mettez pas les pieds !

.

Shanghai, la « fashion city »

.

shanghai shopping

.

La ville de Shanghai est connue pour être le repère de la mode et du luxe en Chine, avec Pékin et Hong Kong qui accueillent également de nombreux investissements de marques chinoises et étrangères.

En arrivant, j’ai déjà pu contaster par l’architecture de la ville et des buildings que Shanghai répondait à cette image « grandiose » et « luxueuse » que je m’étais mise en tête. Bien que nous ayons toujours un clivage entre des quartiers comme « People Square », « Le Bund », « Jing’an », « Xitiandi » (…) qui sont très développés et accueillent de nombreux expatriés dans leurs magasins; et d’un autre côté nous avons des endroits plus excentrés, plus pauvres, et des buildings où les baies vitrés sont remplacées par de petites fenêtres délabrées.

.

D’innombrables centres commerciaux

.

Ce qui m’a ensuite étonnée, ce sont le nombre de centres commerciaux et magasins qui ornent les rues ou les galeries des lignes de métro. Il y a une dizaine de lignes de métro, regroupant chacune plus de 20 arrêts. Pour chaque arrêt, vous vous retrouvez à proximité de l’un de ces énormes « malls » ou plongés dans une galerie piège qui provoque la sortie de vos besoins hédonistes les plus profonds. Souvent, le fait de ne pas avoir de fenêtres et magasins sur magasins fait perdre la notion du temps, comme si nous étions dans un autre monde, protégés de l’extérieur et c’est ainsi que la CB peut se mettre dangereusement en mode « ON ».

.

Autre fait impressionnant, le nombre d’étages, à l’intérieur du centre : cela peut aller  jusqu’à une dizaine d’étages! Vous avez donc le choix, vous promenez en commençant par le bas, ou par le haut. La technique sage serait évidemment de regarder sagement de bas en haut, puis passer à l’acte d’achat de haut en bas une fois que nous avons terminé les repérages.

.

shanghai shopping     shanghai shopping

.

– Les super brand malls

Les jeux de lumières les font pétiller de l’extérieur pendant que les marques les font rayonner de l’intérieur. Nous reconnaissons les enseignes telles que Burberry, Coach, Kenzo pour l’habillement en sachant que pour accéder d’une boutique à l’autre vous devez traverser les allées Chanel, Lancôme, L’Oréal et leurs étalages de cosmétiques.

.

shanghai shopping

.

– Les malls aux enseignes chinoises

Il est facile de s’y retrouver par le plus grand des hasards : vous entrez dans une galerie, et vous retrouvez soudainement perdus dans un labyrinthe d’enseignes aux noms que vous n’avez jamais vus/entendus auparavant. Les prix se situent de l’entrée de gamme jusqu’au haut de gamme pour les enseignes qui proposent des imitations rapprochées des grandes marques. Je remarque beaucoup de chaussures cloutées type Louboutin, des imitations de robes de créateurs, des design de logos rappelant celui de Coco Chanel: le tout vendu à des prix qui ne correspondent pas à la qualité du produit.

.

vetements chine

.

Certaines enseignes, que ce soit dans les centres commerciaux ou le long des rues, ont sur leur porte des logos « Union Pay » ou « Visa card ». Avant d’y entrer je sais que les prix seront très élevés, et pourtant nous ne savons jamais si nous pouvons avoir confiance ou non en ses boutiques car nous ne connaissons pas les marques et tout ressemble à ce que nous pouvons voir sur les marchés chinois.

Souvent, entre les boutiques chinoises, vous avez la possibilité de vous faire une manucure pour la maudite somme de 6€.

.

– Les marchés intérieurs de prêt à porter

De l’extérieur, cela peut ressembler à des buildings classiques. Une fois à l’intérieur, la notion de temps se perd et vous vous retrouvez au sein d’immenses marchés de vêtements et accessoires, en général sur plusieurs étages. Ici, tous les prix se négocient, toutes les allées sont jalonnées par des boutiques vendant les mêmes produits. Ayant eu l’expérience de divers achats, la qualité des produits supportent environ 5 passages en machine à laver… Par contre les robes se situent dans une gamme de 5 à 10€, vous repartez avec des T-shirts, pulls à 2-3€ et des chaussures à 6€…

C’est en général dans ces marchés que nous retrouvons aussi ces habits « Kawaii » tels que les vestes et casquettes panda, pantalons fourrées, gants lapins…

.

  shanghai shopping

.

Les fake market

Sur plusieurs étages, se déroulent les imitations de toutes qualités des plus grandes marques telles que Prada, Louis Vuitton, Louboutin, Chanel… Pour plus d’informations sur le fake market de Shanghai, je vous invite à lire l’article correspondant.

.

Une deuxième ville souterraine

.

En allant de stations de métro en stations de métro, vous êtes obligés de traverser des galeries d’enseignes de prêt à porter, cosmétiques, coiffeurs, esthéticiennes… En fonction de la fréquence de la station de métro, les galeries sont plus ou moins grandes et les marques plus ou moins connues. Bien que je tombe parfois sur des Starbucks ou H et M au milieu de nulle part.

.

J’aimerais pouvoir faire une photo du Shanghai souterrain, afin de voir quelle image cela donne par rapport à la ville réelle. C’est impressionnant.

.

Les marques de vêtements et cosmétiques étrangères présentes à Shanghai

.

centre commercial chine

.

De mémoire, voici les marques qui apparaissent beaucoup dans les centres commerciaux, bien que les promenades ne sont pas encore finies…

.

Habillement : H et M en top position, c’est l’enseigne que j’ai le plus retrouvé à Shanghai. Zara, Calvin Klein, Coach, Kenzo, Burberry, Pull & Bear, Etam, Chloé, Hugo Boss, Triumph, Desigual,… Mon coup de coeur de l’année : la marque japonaise Uniqlo.

.

shanghai shopping

.

Cosmétique : L’Oréal, Estée Lauder, Lancôme, Kiehls, Watson (très présent)

Bijoux : Cartier, Mont Blanc, Rolex, Omega, Swatch

.

shanghai shopping

shanghai shopping

.

Les marques de luxe détiennent leurs propres buildings sur la « Nanjing Road », rue la plus grande et luxueuse de Shanghai : Louis Vuitton, Cartier, Prada, Chanel … Nous avons aussi la « Huaihai Road » qui est jallonnée d’enseignes étrangères dont beaucoup de bijouteries. La dernière boutique Louis Vuitton qui a ouvert à Shanghai est la plus grande du monde et est décorée de Montgolfières illustrant sa campagne actuelle « d’invitation au voyage ».

.

Une tentation permanente

.

Qu’il s’agisse de sortir dîner, rejoindre des amies, revenir du sport… Comme les enseignes sont ouvertes jusque tard le soir (22h, 23h, parfois plus tard), vous êtes en permanence sollicité(e)s par des vitrines aux jeux de lumières hypnotisants, des enseignes lumineuses, des affichages maxi-taille et il suffit que l’une de vos amies arrive en retard pour que vous vous accordiez quelques minutes à faire du lèche-vitrines… Erreur car les prix attractifs des boutiques chinoises vous oblige à entrer même si c’est « juste pour voir », il en est de même quand vous passez devant des magasins remplis de sacs ou chaussures en vrac, qui vous laisse penser que parmi cet innombrable choix, il y a forcément le modèle de vos rêves à un prix dérisoire.

.

shanghai shopping

.

Vivre à Shanghai est un plaisir, mais nécessite un réel self-contrôle. Le nombre de boutiques m’impressionnent car j’en retrouve vraiment dans tous types de quartiers, mais quand je me dis que nous vivons dans la ville la plus peuplée au monde, avec 26 millions d’habitants, ce ne sont pas les clients qui manquent.

.

shanghai shopping.

Emma Haby

Publicités